SOUMAILA CISSE, UN PRISONNIER POLITIQUE TOUJOURS DANS LES MAINS DU POUVOIR ET DE SES COMPLICES.UNE GRANDE MOBILISATION CITOYENNE EST ORGANISÉE CE JEUDI A LA BOURSE DU TRAVAIL POUR DEMANDER LA LIBÉRATION DE L’OPPOSANT POLITIQUE

Dix jours après notre révélation du 15 mars 2020 sur l'existence de l'opération caméléon montée par la sécurité d'état pour enlever Soumaila Cissé, le chef de l'opposition et sa délégation sont tombés le 25 mars dans une embuscade entre Saraferé et Koumaira , son garde du corps a perdu la vie au cours de cette attaque.Après la libération des autres membres de sa délégation, l'opposant politique arrivé trois fois au deuxième tour des différentes élections présidentielles au Mali reste toujours dans les mains de ses ravisseurs.

UN ELÈVEMENT POLITIQUE CAMOUFLÉ SOUS L'ETIQUETTE DE FAUX DJIHADISTES

Dans le cadre des campagnes électorales pour les législatives , le chef de l'opposition avait eu des garanties sur sa sécurité pour effectuer des déplacements dans les différentes localités de sa circonscription.  Le jour de l'enlèvement de Soumaila Cissé, une source confidentielle confirmait qu'une instruction venant de Bamako avait été donnée  aux FAMA en patrouille dans la zone afin de se retirer avant l'arrivée de la délégation de l'opposant dans la localité .Une autre source sous couvert d'anonymat nous précisait qu'une autre patrouille de la Minusma dans la zone s'était proposée de quadriller le périmètre  afin de retrouver rapidement le chef de l'opposition , mais une fausse information en provenance de  Bamako a induit la patrouille de la Minusma en erreur en affirmant que Soumaila Cissé  avait été retrouvé.Ainsi cette contradiction dans la chronologie des évènements qui a permis aux ravisseurs  de se volatiliser facilement avec leur otage. Certaines sources sécuritaires disent que le chef de l’opposition a été enlevé et remis à des groupuscules pro- gouvernementaux fidèles au pouvoir central de Bamako

UN ENLÈVEMENT TOUJOURS PAS REVENDIQUÉ. À QUI PROFITE LE CRIME ?

Dans une adresse à la nation au lendemain de la disparition de Soumaila Cissé, le président IBK bien qu'étant au courant de l’enlèvement de l'opposant n' a fait aucune mention dans son discours télévisé.C'est après que la création d'une cellule de crise chargée de retrouver l'opposant a été annoncée , mais le décret d'application a mis plus d'un mois avant d'être signé.Le pouvoir a trainé les pieds pour des raisons inconnues?

Les experts spécialisés dans l'étude sur les groupuscules Djihadistes au Sahel sont dubitatifs quand au mode opératoire.Selon eux, les preneurs d'otages ne tirent jamais sur l'otage aux premiers abords.Le véhicule de Soumaila Cissé a été visé par des tirs qui ont enlevé la vie à son garde du corps et blessé certains occupants des véhicules du convoi.Aussi pour les ravisseurs, l'otage a une valeur marchande qui peut servir pour faire soit des revendications financières, soit politiques (libération de leurs compagnons détenus en prison ).Trois mois après sa disparition, l'enlèvement n'a toujours pas été revendiqué.C'est lors d'un récent discours en plein mouvement social du M5 que le président IBK a affirmé que Soumaila Cissé était vivant et qu'il allait être bientôt libéré.Un bientôt qui a l'air de s’éterniser pour sa famille,ses militants  mais aussi pour beaucoup de Maliens.

Il faut rappeler que Soumaila Cissé est un poids lourd dans la scène politique malienne en perspective de 2023 où le président IBK sera limité par son deuxième mandat.Plusieurs observateurs sont unanimes que le chef de l'opposition sera le favori dans la bataille de 2023. 

DES VOIX S'ELEVENT AU MALI ET A L'ETRANGER POUR RECLAMER LA LIBERATION DE SOUMAILA CISSE .UN APPEL A ETE LANCÉ PAR SON PARTI,LE FSD ET LE M5 A LA BOURSE DU TRAVAIL BAMAKO

La mobilisation s'amplifie au Mali et à l'étranger pour demander la libération de Soumaila Cissé.C'est ainsi que le FSD,le  M5 et alliés ont lancé un appel pour ce jeudi à la bourse du travail afin de réclamer sa libération.Les parlementaires francophones,les artistes sont également mobilisés.Des élus français dont le sénateur Nicolas Demoulin ont lancé un appel pour la libération de l’opposant.Des manifestations sont annoncées par la diaspora en France et aux USA ce week-end.

 

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :