RÉVISION CONSTITUTIONNELLE, LE PRÉSIDENT IBK ET LES RELIGIEUX TENTENT DE SEMER LA CONFUSION DANS LES RANGS DE LA PLATEFORME DU ‘NON’

Après la rencontre du président IBK avec les religieux et les familles fondatrices de bamako, la plateforme du 'NOM' a accepté la médiation de ces derniers en faisant un report de son ultimatum.La manifestation prévue le jeudi a été reportée au samedi 19 Août 2017.

AU cours de la rencontre avec les notables, après avoir souhaité la bienvenue, le président IBK avait fait le tour des problèmes actuels du pays en evoquant la manifestation contre la France, les problèmes liés à l'accord, le réferendum mais surtout son intention de les nommer au sénat.Les leaders religieux Haidara et Dicko plus les familles fondatrices de bamako ont timidement demandé à IBK de surseoir temporairement au réferendum tout en ajoutant qu'il aura leur soutien total quoiqu'il décide.Par contre sous le regard stupéfait des autres intervenants,les représentants des deux tendances de l'église ont clairement demandé à IBK la suspension totale du referendum pour la paix sociale et la bonne cohésion nationale dans le pays.

A la fin de la réunion, le président a renouvelé son soutien à Haidara face aux critiques des internautes et surtout qu'il aura l'accompagnement de l'état dans toutes ses activités.La plateforme du 'NON' a repoussé la date buttoir et choisit le samedi comme dernier délai pour tout retrait.Selon une source proche de la présidence, il est inimaginable que IBK s'adresse à la nation pour annoncer le retrait définitif de la révision constitutionnelle.Cependant avant la date du samedi et sur conseil de son cabinet,IBK interviendra sur ORTM pour dire que c'est grâce aux notabilités qu'il va suspendre temporairement la révision tout en continuant les consultations avant de prendre une décision finale.Boubeye Maiga qui est l'initiateur de cette stratégie espère que cela sèmera la confusion chez les partisans du 'NON'.Toujours sur conseil de Boubeye,le président proposera de rencontrer la plateforme ce samedi ou dimanche afin de la dissuader à reporter la marche de samedi que le pouvoir redoute tant

Les chefs religieux et les notables se chargeront de maintenir la pression sur les leaders de la plateforme, les services de renseignement indiqueront les cibles à choisir pour les négociations avec le camp du 'NON'.Le pouvoir estime que la plateforme volera en éclats si la marche du samedi est reportée.De son coté la plateforme dit maintenir la marche et exigera (sauf en cas de retrait du referendum) la mise en accusation devant la haute cour de justice du président IBK pour haute trahison.

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :