RÉVISION CONSTITUTIONNELLE, LE POUVOIR ET L’IMAM DICKO MANOEUVRENT À COUP DE MILLIONS POUR FAIRE BASCULER LES RELIGIEUX DANS LE CAMP DU ‘ OUI ‘

Après plusieurs manifestations contre la révision constitutionnelle ( initiée par le pouvoir), le premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga, l’iman Dicko et les barons du RPM multiplient les initiatives  pour faire barrage au camp du ‘ Non ‘ majoritairement soutenu par les Maliens.De gros moyens financiers puisés  sur les ressources de l’état sont mobilisés pour faire des achats de conscience.

C’est ainsi  qu’après plusieurs négociations, trois leaders syndicaux du secteur des transports ont reçu chacun 3 millions CFA  pour avoir rejoint le camp du ‘OUI ‘. Ils ont eu aussi une enveloppe de 400.000 CFA par commune pour obtenir des adhésions dans les 6 communes de Bamako.Pour les déplacements dans les régions, le ministère des transports les octroie 50.000 CFA par jour et les gouverneurs s’occuperont du reste des dépenses.

Côté religieux, des tractations sont menées par le premier ministre avec l’imam Dicko qui reste caché dans l’ombre pour plus discrétion.Les rencontres ont lieu la nuit à l’abri des regards .Le grand Iman de bamako et 5 autres Imans dont Dicko ont été aperçus ensemble et une réunion est prévue chez Haidara ce jeudi avant une déclaration commune prévue à la grande mosquée de Bamako. Plusieurs millions CFA ont été donnés pour les faire basculer dans le camp du ‘ OUI ‘.

Certains dignitaires religieux sont très remontés contre Ras Bath notamment Chérif Madane Haidara qui aimerait bien prononcer une fatwa contre l’activiste.Le président IBK en soin à Paris et inquiet de l’ampleur de la résistance contre la révision constitutionnelle, aurait téléphoné à Haidara et Dicko pour faire le point sur la situation.

Dans les administrations, des instructions ont été données pour tacker les partisans du ‘ NON ‘, des mesures de rétorsions pourraient suivre.

Malgré toutes ces manoeuvres et intimidations, le camp du ‘NOM’ s’amplifie de plus en plus au Mali et à l’étranger et le pouvoir se lance irrémediablement dans un bras de fer à l’issue incertaine.

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :