PROCÈS DE L’EX CHEF DE LA JUNTE AMADOU HAYA SANOGO PRÉVU EN JANVIER 2020, LE POUVOIR MANŒUVRE DANS LES COULISSES POUR ACHETER SON SILENCE EN CONTREPARTIE D’UNE LIBÉRATION

Le procès de l'ex chef de la junte Amadou Aya Sanogo  , tel un serpent de mer, revient au centre des préoccupations du pouvoir avec une audience prévue en principe (si elle n'est pas ajournée) le lundi 13 janvier 2020.Des manœuvres sont en cours en vue d'une éventuelle libération de l'ex général en échange de  son silence sur les circonstances du coup d'état qui l'a porté un moment à la tête du pays.

LE GÉNÉRAL DAHIROU DEMBELE DÉMISSIONNERA TEMPORAIREMENT DU GOUVERNEMENT AVANT LA FIN DU PROCÈS

Selon des sources concordantes au ministère de la défense, sur ordre du président de la république Ibrahim Boubacar Keita, le ministre de la défense Dahirou Dembele démissionnera temporairement du gouvernement avant la fin du procès de l'ex chef de la junte. L’intérimaire au ministère de la défense s'occupera des affaires courantes et sera placé confidentiellement sous la responsabilité du même général Dahirou Dembele pendant le temps du procès.
En véritable scénariste connaissant déjà le verdict du procès,le ministre de la défense Dahirou Dembele reviendra au gouvernement aussitôt après la fin du procès.Une source confidentielle au cabinet du ministre de la défense confirme que le pouvoir judiciaire du Mali s'engage à ne pas trahir les volontés du président de la république lors du procès.Mais d'autres sources avancent que le pouvoir connait des difficultés avec certains juges sur le verdict du procès, ce qui expliquerait la suggestion du directeur de la DGSE  au président de la république de reporter la date du procès.

PAS D'ORDONNANCE DE PRISE DE CORPS CONTRE DAHIROU DEMBELE PENDANT LE PROCES

Pendant le procès, aucune ordonnance de prise de corps contre le ministre de la défense Dahirou Dembele ne sera exécutée. Selon les renseignements recueillis,  il se présentera de son plein gré les jours du procès avec une escorte de son choix.Après le procès le ministre reprendra son portefeuille à la défense.

DES ENVOYÉS NOCTURNES DU POUVOIR A SELINGUE AVEC LE GÉNÉRAL IBRAHIM FANE COMME CHEF DE MISSION POUR NÉGOCIER LE SILENCE DE AMADOU AYA SANOGO CONTRE SA LIBERATION

Le 21 décembre 2019  , une mission nocturne du pouvoir conduite par le général Ibrahim Fane, secrétaire général au ministère de la défense, a rendu une visite  à l'ex chef de la junte Amadou Aya Sanogo à Selingué  pour parler des préparatifs de son procès .Selon une source confidentielle proche de la présidence ,le président de la république Ibrahim boubacar Keita propose la libération immédiate de Amadou Haya Sanogo à la fin du procès et des avantages contre son silence lors de l'audience.En effet, le président  Ibrahim Boubacar Keita redouterait que le général Amadou Aya Sanogo l'implique dans le renversement du régime du président Amadou Toumani Touré à travers le rôle joué par les généraux Moussa Diawara, Diamou Keita et Oumar Ndaou dans les activités du coup d'État du 22 mars 2012

IMPLIQUER BLONKORO SAMAKE,FOUSSEYNI TRAORE ET AUTRES POUR JUSTIFIER LA LIBÉRATION DU GÉNÉRAL SANOGO

Selon les renseignements recueillis, la hiérarchie militaire, proche du président de république Ibrahim Boubacar Keita, souhaite impliquer certains complices du général Amadou Aya Sanogo qui sont Blonkoro SAMAKE, Fouseyni Traoré et autres en lieu et place du général Sanogo. Enfin l'avocat titulaire du général Amadou Aya Sanogo en l'occurrence maître Harouna Touré de la plate forme a donné son accord de principe pour soutenir le président de la république Ibrahim Boubacar Keita dans ce procès en échange d'un poste ministériel dans le futur gouvernement et la prise en charge des honoraires de l'ensemble des avocats du général Amadou Aya Sanogo pendant le procès.

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :