PRÉSIDENTIELLES JUILLET 2018, BOUBEYE MAIGA POUSSE IBK VERS LA SORTIE, VEND DU RÊVE AU GÉNÉRAL MOUSSA DIAWARA (PATRON DES SERVICES DE RENSEIGNEMENT) ET AFFIRME AVOIR LE SOUTIEN DES GROUPES ARMÉS

Le premier ministre Boubeye Maiga, réputé pour son expertise dans les manipulations et les coups bas, déroule méthodiquement sa stratégie de mise à l'écart du président sortant Ibrahim Boubacar Keita afin de se propulser candidat aux élections présidentielles de 2018 avec le soutien du RPM et de ce qui reste de ses alliés.

Pour réussir son plan, il a lancé une offensive médiatique, après de nombreuses négociations impliquant l'Algérie, le président Mauritanien et d'autres acteurs locaux, pour obtenir une autorisation de visite au nord Mali avec Kidal comme étape cruciale. Méthodique et calculateur, Boubeye Maiga multiplie les initiatives en impliquant certains généraux de l'armée et les religieux Haidara et Dicko pour pousser IBK à la sortie.

Plusieurs concertations ont eu lieu le week-end dernier entre le général Moussa Diawara( patron des services de renseignement ), Boubeye Maiga,l'épouse du président IBK (Ami Maiga), Karim Keita, les généraux Moussa Keita,Oumar Ndaou,Hubert Coulibaly, les religieux Mahamoud Dicko,Ousmane chérif Haidara pour discuter sur les chances de réélection du candidat IBK en juillet 2018.Avant ces rencontres, sur invitation du premier ministre, le Général Moussa Diawara a été reçu au domicile de ce dernier pour la 5ème fois en l'espace d'un mois.Chaque rencontre a duré au moins 2 h de temps.

L'objectif était de raccorder les violons avec Boubeye Maiga qui est devenu maintenant son mentor.Selon le premier ministre et le patron des services de renseignement, IBK n'a aucune chance d'être réélu et la situation sera catastrophique en cas de fraude constatée.L'objectif principal est de suggérer à la première dame de convaincre IBK à se désister pacifiquement au profit du premier ministre Boubeye Maiga en imposant ce dernier comme le candidat du RPM et de ce qui reste de la CMP (majorité présidentielle ).La dynastie IBK bénéficiera ainsi de la protection du nouveau pouvoir.Pour convaincre davantage la première dame, Boubeye va plus loin en affirmant avoir eu le soutien des groupes armés ( lors de sa visite au nord du pays ) mais aussi de certains pays limitrophes.Par contre le Sénégal et la Côte d'ivoire ont totalement refusé d'adherer à cette idée qui ne fera que plonger le Mali dans l'impasse et menacer à terme leur propre stabilité.

Dans le deal entre les deux personnalités, Moussa Diawara deviendra premier ministre et Boubeye Maiga président de la république avec l'engagement de ne faire qu'un mandat au terme duquel il cédera sa place à Moussa Diawara qui se voit déjà comme le Vladimir Poutine du Mali pour devenir président avec le soutien de l'armée.Une gigantesque fraude électorale permettra de finaliser leur plan.Il a été convenu que les agences de propagande des deux personnalités lanceront bientôt une campagne afin de sensibiliser les Maliens à cette idée.Le slogan sera 'Qui pour succéder à IBK, Boubeye ou Tereta ?

Décidément,rien ne semble arrêter la soif de pouvoir du premier ministre Boubeye Maiga qui au bout du compte risque de s'emmêler les pieds en poussant le pays dans une perspective de conflit post-électoral tant le désir de l'alternance est immensement partagé par les Maliens devant le bilan IBK.

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :