PRÉSIDENTIELLES 2018,LE PLAN D’URGENCE D’IBK AVEC DIONCOUNDA TRAORE COMME CHEVAL DE TROIE

Avec un bilan exécrable et indéfendable qu'est le sien, le président IBK n'est pas sûr de remporter le scrutin présidentiel de juillet 2018.Pour tenter de déjouer cette évidence, IBK multiplie les initiatives pour dissuader les potentiels concurrents à son profit.L'ancien président de la transition Dioncounda Traoré est au coeur de cette stratégie de part son rôle qui consiste à jouer le vrai faux candidat qui se désistera à terme au profit du chef de l'état IBK le moment venu.Mais contrairement aux apparences, Dioncounda va t-il jouer le jeu ? Nul ne peut l'affirmer avec certitude tant l'homme n'est pas fiable dans ses engagements.

IBK et les siens sont loin d’abandonner leur projet consistant à impliquer Dioncounda dans leur stratégie.Les têtes pensantes d’IBK ont tenté dans un premier temps, de faire adopter la candidature de Dioncounda Traoré par son parti et, aux toutes dernières minutes, déclarer celle d’IBK incitant ainsi le professeur Dioncounda Traoré à se retirer puis après éliminer tous les autres postulants au sein de l'ADEMA.Mais au regard des tergiversations, il nous revient que courant semaine dernière, deux vieilles personnalités de l’Adema ont contacté Dramane Dembélé, candidat aux primaires de son parti afin de le convaincre d’abandonner la course. Et immédiatement après cette rencontre, ce fut le tour d’un député du RPM de se rendre chez le jeune impénitent, toujours dans la perspective de le convaincre d’abandonner.

Tous les moyens, y compris celui du chantage, ont été mis à contribution. Ce dernier aurait refusé de céder. Il serait resté droit dans ses bottes. Approché par nos soins, Dramane Dembélé n’a ni confirmé ni infirmé les faits. Certainement que lui aussi attend des clarifications de la part de Dioncounda Traoré auquel il ne souhaite non plus s’opposer. Ce dernier, pour sa part, ne s’est pas encore tout à fait décidé et semble plutôt irrité par le double-jeu d’IBK et des siens.La stratégie de ceux-ci consiste encore et toujours à utiliser Dioncounda Traoré pour éliminer toutes les autres candidatures au sein de l'ADEMA et solliciter en fin compte, son propre désistement au profit d’IBK.

Un jeu auquel le Professeur ne voudrait nullement jouer. S'il est candidat, c'est à coup sûr pour gagner. Les démarches et conciliabules sont toujours en cours entre les différentes parties et rien n’est joué, gagné ou perdu d’avance.Dans la même veine, d’autres potentiels postulants de l’Adema ont été également contactés avec des propositions très concrètes et même l'ex chef de la junte Haya Sanogo pourrait rentrer dans la danse.

Source le Sphinx

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :