PANIQUE AU SOMMET DE LA HIÉRARCHIE MILITAIRE, LE 33 ÈME RÉGIMENT DES COMMANDOS PARACHUTISTES MIS À L’ÉCART DE BAMAKO POUR ÉVITER TOUT RISQUE DE DÉSTABILISATION DU RÉGIME IBK

En perspective des tensions sociales actuelles et de la grande marche du vendredi 19 juin, la tension monte d'un cran dans les allées du pouvoir et la panique s'installe au sommet de l'état et de la hiérarchie militaire fidèle au président IBK.Pour éviter tout risque de déstabilisation du régime , le 33 ème RCP (régiment des commandos parachutistes) pointé du doigt a été éloigné de Bamako.

Le 09 juin 2020 ,c'est sur ordre du ministre de la défense que le chef d'état major adjoint des armées du Mali le général de division Mahamane Baby a envoyé en mission commandée le lieutenant Colonel Moustapha Sangaré ( chef du 33ème RCP) et son adjoint avec leur troupe dans le centre du Mali pour prévenir contre une attaque terroriste imaginaire imminente  contre la ville de Mopti.Selon les recoupements qu'on a pu faire sur plusieurs sources concordantes, tout l’effectif  du régiment commandos est parti avec des armes lourdes.Seul les éléments PHR( peloton hors rang ) sont restés à Bamako.Selon une autre source confidentielle à l'état major des armées ,la durée de la mission est indéterminée et tant que la situation politique est confuse à Bamako, les commandos parachutistes du 33ème régiment ne seront pas les bienvenus à Bamako

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :