MULTIPLICATION DES ATTAQUES TERRORISTES, CE LUNDI 6 NOVEMBRE A ÉTÉ UNE JOURNÉE NOIRE MARQUÉE PAR PLUS DE 8 ATTAQUES DJIHADISTES AU CENTRE ET AU NORD DU MALI.

Les jours passent et se ressemblent au centre et au nord du pays, ce lundi 06 novembre a été une jounée particulièrement sanglante.Plus de huit attaques djihadistes ont été enregistrées.

Dans la localité de Lelehoye près d'Asongo, un minibus a sauté sur une mine causant 4 morts (dont la bonne du préfet) et 3 blessés.Ils ont été conduit au centre de santé d'Ansongo.À soumpi près de Niafunké, un véhicule des forces armées Maliennes a explosé pendant son passage sur une mine, on déplore 1 mort et 3 blessés graves.

Le lundi à 18h 45 à Gossi sur l'axe Sévaré-Gao, un commando mobile sur moto a assassiné un soldat malien et blessé son compagnon de régiment.À 30 km de Kona c'était au tour d'un convoi de la Minusma de tomber dans une embuscade, les 3 occupants et le véhicule ont été incendiés.Non loin de Mopti à Fatoma, 6 djihadistes ont fait une incursion en moto pour assassiner le conseiller du chef de village Yaya Traoré.

À Talo situé dans le cercle de Bla, les Gendarmes ont pu riposter efficacement contre une attaque menée par 4 individus circulant en moto.Aucune victime n'est à déplorer. Le point commun à toutes ces attaques est l'usage de la moto qui confère une plus grande mobilité aux terroristes pour effectuer leurs forfaits funestes.Malgré la constitution du G5 Sahel pour la défense commune, le chemin à parcourir semble très long pour une paix durable au Mali.Le centre et le nord échappent complètement au contrôle du pouvoir central.
Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :