MACHINATION POLITICO-JUDICIAIRE,L’AVOCAT HASSANE BARRY VICTIME D’UN GUET- APENS FABRIQUE DE TOUTE PIÈCE PAR LA SECURITE D’ÉTAT

Le jeudi 21 novembre 2019 , une équipe de la DGSE malienne conduite par le colonel de gendarmerie Mohamed Ali Cisse , directeur de la sécurité intérieure à la sécurité d'état, a interpellé au grand marché de Bamako au niveau de la cathédrale , deux personnes soupçonnées d'appartenir au groupe terroriste Ançaroul Islam qui sont  Ousmane H Diallo et Harouna Diallo.

UNE COMPLICITÉ FABRIQUÉE DE TOUTE PIÈCE ET NON AVÉRÉE POUR ENFONCER L'AVOCAT HASSAN BARRY

Selon les renseignements recueillis, l'information de leurs présences à Bamako a été donnée par un garde pénitentiaire de la maison d’arrêt  de Bamako qui a constaté leurs présences auprès des détenus peuls de la prison centrale. Selon les dires du garde pénitentiaire, les deux personnes interpellées
sont arrivées à Bamako le 19 novembre 2019 de la région de Mopti en vue de négocier la libération de 03 détenus qu'ils disent être des parents à eux.

 Le nom de l'avocat Hassan Barry a été communiqué par les détenus peuls comme étant l'avocat attitré de tous les peuls détenus à la maison d'arrêt pour soupçon de terrorisme .Selon les sources concordantes sécuritaires, les deux personnes interpellées ont approché l'avocat pour payer les honoraires des trois personnes à défendre.Du coup aux yeux des autorités, maître Hassan Barry a été suspecté de complicité avec des terroristes.

À l'audition, les 2 peuls arrêtés  déclarent que grâce aux concours de maître  Hassan Barry, plusieurs autres peuls arrêtés autrefois ont été libérés  par la justice .Ils ont aussi cité les noms de Ali Nouhoum Diallo , Général Ismael Cisse et Abdoulaye Yoyo Dicko comme des bienfaiteurs aux peuls incarcérés à Bamako ( nourritures, médicaments, habillements).

Selon plusieurs sources concordantes , monsieur Babaly BAh, un peul proche du  pouvoir a été sollicité discrètement par le directeur général de la DGSE pour faire la filiation familiale des deux personnes interpellées  soupçonnées de terrorisme avec les peuls incarcérés à la prison centrale. En se fiant aux renseignements recueillis, l'ordre d'arrestation de l'avocat Hassan Barry émanerait directement du président de la république Ibrahim Boubacar Keita. Selon les sources concordantes sécuritaires, l'équipe du colonel Mohamed Aly Cissé a déclaré que les deux personnes interpellées avaient sur eux la somme d'environs 6 millions de FCFA, cependant d'autres agents affirment qu'une partie de l'argent a été dissimulée par des agents. Les personnes soupçonnées n'avaient pas d'armes ni de munitions au moment de l'arrestation

UN AVEU DES INTERPELLES OBTENU SOUS LA CONTRAINTE

Après deux jours de punitions ( techniques interrogations ) sans nourriture ni eau et sans dénouement sur l'enquête, sur autorisation du pouvoir, des promesses de liberté et de cadeaux ont été faites aux deux personnes interpellées afin de compromettre l'avocat Hassan Barry et d'autres personnalités politiques et judiciaires au Mali.

 Les deux personnes interpellées affirment appartenir à des milices d'auto défense peuls mais pas au groupe Ançaroul Islam qu'ils déclarent ne mêmes pas connaître.

 

 

L'AVOCAT HASSAN BARRY AVAIT MENÉ DES MISSIONS DE NÉGOCIATION AVEC MALAMINE KONARE ,LE FILS DE L'ANCIEN PRÉSIDENT ALPHA OUMAR KONAREAU CENTRE DU MALI POUR LE COMPTE DE DIONCOUNDA TRAORE

Dans une vidéo diffusée sur la chaîne de télévision 'Al Arabia',Hassan Barry et le fils de l'ancien président Alpha Oumar Konaré ,Malamine Koné ont été vus entrain de négocier avec Amadou Kouffa au centre du Mali en vu d'obtenir la libération de soldats maliens pris en otage.Cette négociation a été entamée dans le cadre d'une mission de Dioncounda Traoré nommé haut représentant  de l'état au centre du Mali.Il faut rappeler d'ailleurs que la France avait vu d'un mauvais oeil cette initiative.

 

 

UNE STRATÉGIE DE MÉDIATISATION POLITIQUE DE L'AFFAIRE AVEC DES JOURNALISTES PAYES POUR FAIRE DE LA PROPAGANDE

Le Chef de la Brigade du Pole Judiciaire, spécialisé antiterroriste, le colonel Modibo George Keita à l'insu de sa hiérarchie ( procureur ) était présent dans les locaux de la DGSE le samedi 23 novembre 2019 vers 14h00 dans le bureau du colonel Mohamed Aly Cissé pour recevoir des directives . Par ailleurs en violation des protocoles, le nouveau procureur anti-terroriste le juge Samba Cissoko a été sollicité directement par la direction générale de la sécurité d'état du Mali, le samedi 23 novembre 2019 pour la prise en charge du dossier pour la semaine à venir avec des instructions comme quoi tout le pays suit avec un intérêt particulier cette affaire et qu'en libérant maître Hassan Barry cela serait une mauvaise image sur la DGSE au Mali.

Selon plusieurs sources concordantes , maître Hassan Barry ne coopère pas avec l'enquête, il refuse de répondre aux questions des enquêteurs depuis son arrestation.Cependant il a affirmé qu'il se dit honoré de défendre des bergers peuls qu' on accuse très souvent à tort d’être des terroristes parce qu’ils ont refusé de voter pour IBK à cause de son bilan désastreux à la tête du Mali. Enfin , plusieurs journalistes dont Kassim Traoré de la radio KLEDU ont reçu des enveloppes du directeur de la DGSE le général Moussa Diawara afin de faire de la propagande pour défendre la position du gouvernement dans cette affaire.

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :