LE PREMIER MINISTRE BOUBEYE MAIGA À NOUAKCHOTT POUR DEMANDER AU PRÉSIDENT MAURITANIEN D’INTERVENIR AUPRÈS DES REBELLES DE LA CMA AFIN QUE IBK PUISSE ALLER FAIRE CAMPAGNE À KIDAL

<p>Le premier ministre Boubey Maiga a effectué ce lundi 7 mai 2018 une visite éclaire à Nouakchott en Mauritanie pour rencontrer le président Mohamed Ould Abdel Aziz.</p>
<p>Cette visite avait deux objectifs, féliciter les autorités Mauritaniennes pour leurs efforts pour le début du Moc à Kidal mais surtout demander au gouvernement Mauritanien d'intervenir auprès de la rébellion CMA pour l'ouverture d'un camp militaire FAMA à Kidal.L'effectif de ce camp serait symbolique et placé sous les ordres des mouvements rebelles de la CMA.L'autre volet de la demande du premier ministre Malien était de demander au président Abdel Aziz de faire tout son possible pour que les rebelles autorisent IBK de venir à Kidal de façon grandiose pour faire campagne pour les élections présidentielles de juillet 2018.</p>
<p>En contre partie le pouvoir de Bamako se dit prêt à satisfaire toutes les doléances des rebelles.Le premier ministre au nom du pouvoir a proposé près d'un milliard CFA pour l'accompagnement du candidat IBK en 2018.En outre une proposition de plusieurs postes ministériels a été faite en cas de réélection d'IBK avec l'arrêt de toute poursuite contre les responsables rebelles coupables de graves crimes commis dans le nord du pays.</p>
<p>Il faut rappeler que la récente visite controversée de Boubeye Maiga à Kidal est intervenu avec l'implication du même président Mauritanien et des autorités Algériennes. Le drapeau des rebelles de l'Azawad flottait derrière le premier ministre Malien .<br /> Avec un bilan catastrophique, le président IBK, qui avait promis aux Maliens de ne jamais négocier avec les rebelles, tente de forcer le destin pour obtenir un second mandat à tout prix.Demander la permission aux groupes rebelles pour se rendre à Kidal est une reconnaissance implicite de la perte de la souveraineté du Mali à Kidal.</p> <p>Africa-Kibaru</p>

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :