FESTIVAL DE PÉTARDS À L’HÔTEL SOFITEL LORS D’UN MARIAGE, DES OFFICIERS EN FUITE,DES MINISTRES QUI SE PLANQUENT ET LA PANIQUE SE PROPAGE JUSQU’À À SEBENINKORO

Dans la nuit du samedi 22 juillet vers 02h54 du matin, après le dîner de mariage du fils d’un grand opérateur économique du Mali Oumar Niangadou plus connu sous le pseudonyme de pétit Barou, un grand festival de pétard est lancé pour célébrer la fin de la cérémonie en présence de plusieurs invités de marques.

Dix huit détonations assourdissantes ont été entendues au total, déclenchant la panique au quartier géneral des officiers d’où plusieurs militaires ont pris la fuite.Croyant à un coup d’état, des ministres et députés arrachés de leurs sommeils se sont planqués là ils pouvaient.La panique se propage jusqu’à la résidence présidentielle de sébeninkoro ,des témoins ont vu un cortège de véhicules composé de gros 4×4 se diriger à très vive allure vers une destination inconnue.

Solidaires entre eux comme dans une vraie fratrie, 16 membres du bureau politique national du RPM ont trouvé refuge chez la deuxième épouse du sulfureux Baber Gano, certains sous des lits, d’autres cachés dans les toilettes ou dans des armoires en attendant de comprendre ce qui se passe.C’est après une bonne heure plus tard que la gendarmerie nationale apaisa les esprits en annonçant  l’origine des coups de pétards , ce qui amena un grand soulagement dans la classe dirigeante du pays.

Il faut reconnaitre que dans le contexte très tendu de la révision constitutionnelle que connait le pays, la confusion peut vite s’installer dans les esprits d’autant plus que le pouvoir est entrain de pousser le pays dans une situation conflictuelle dont l’issue est incertaine.

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :