FACE À L’ULTIMATUM DU M5-RFP, LE PRÉSIDENT IBK CHOISIT LA CONFRONTATION PAR LA CRÉATION D’UNE ASSOCIATION POLITICO-RELIGIEUSE DIRIGÉE PAR LE PRÊCHEUR MADANI HAIDARA

Après l'échec des négociations lors de la rencontre avec le président IBK , le M5-RFP amplifie la pression en organisant une grande manifestation le vendredi 10 juillet afin de faire plier le président IBK.En réponse à ce bras de fer, le pouvoir s'inscrit dans une logique de confrontation par la création d'une entité politico-religieuse présidée par le prêcheur Haidara pour contrer la CMAS de l'imam Dicko

50 MILLIONS CFA DÉBLOQUÉS POUR LA CRÉATION DE LA NOUVELLE ENTITÉ POLITICO-RELIGIEUSE AVEC COMME CHEF DE BATAILLON CHERIF MADANI HAIDARA ASSISTÉ PAR MACKY BAH ET MOUSSA BAH

Sur demande du général Moussa Diawara directeur de la sécurité d'état du Mali, après accord et instruction du président de la république Ibrahim Boubacar Keita, le président du haut conseil islamique du Mali Madani Haidara,Macky Bah, Moussa Bah et affiliés sont en ordre de bataille en faveur du régime pour faire face à la contestation politique menée par l'imam Mahamoud  Dicko et le M5-RFP.

Le premier ministre Boubou Cissé a instruit au ministre des cultes Thierno Diallo la supervision des activités de la nouvelle association politico-religieuse proche du pouvoir.Malgré l'insistance du président IBK, le cardinal Jean Zerbo a refusé (au nom de la communauté chrétienne) de participer à la création de la nouvelle association à but politique à l'instar de la CMAS.Le président de l'assemblée national Moussa Timbiné est chargé de faire élaborer les textes de la nouvelle association dont le président d'honneur sera Madani Haidara.

Le 02 juillet 2020, 50 millions ont été débloqués  puis donnés par le cabinet du premier ministre Boubou Cissé au haut conseil islamique pour organiser une séance de lecture du coran en faveur du régime IBK.

LES JALONS D'UNE DIVISION CONFESSIONNELLE DÉSORMAIS POSÉS AU MALI,CRISE QUI VIENDRA S'AJOUTER À LA CRISE MULTIDIMENSIONNELLE QUE CONNAIT LE PAYS

Selon les recoupements effectués, le président du haut conseil islamique du Mali Madani Haidara n'a pas invité à la cérémonie de lecture du coran les leaders religieux wahabites ( tendance Mahamoud Dicko) ou Tidjania ( proche du chérif Bouyé Haidara) sous prétexte qu'ils sont ennemis du président IBK.La dite cérémonie a été effectuée dans la mosquée du prêcheur Haidara au quartier Banconi.Selon les témoignages recueillis sur place,des menaces et des propos insultants ont été proférés par Macky Bah et Moussa Bah à l'égard du M5-FRP et de ses soutiens religieux .

LE PRÉSIDENT IBK PARIE SUR L'USURE DU MOUVEMENT POUR SE MAINTENIR AU POUVOIR

Des remontées auprès de plusieurs leaders religieux présents à la cérémonie  et proches du pouvoir font état de la résolution du président IBK à ne rien céder à l'imam Dicko et au M5-RFP.Selon leurs dires,le président IBK compte sur l'usure du temps pour se  défaire de la contestation mais aussi sur l'achat de conscience parmi les membres du M5-RFP et de l’imam Dicko.

Vu la position de faiblesse que connait le pouvoir, vu la détermination de ce vaste mouvement social , le pari du président IBK est plus que risqué et incertain.

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :