EFFONDREMENT DE L’ARMÉE MALIENNE SOUS IBK,QUAND LE PATRON DES RENSEIGNEMENTS LE GÉNÉRAL MOUSSA DIAWARA FAIT MAIN BASSE SUR L’INSTITUTION MILITAIRE

Après l'élection du président IBK en 2013 à la tête de l'état,l'armée malienne qui a bénéficié de l'assistance de la communauté internationale pour sa reconstruction connait un effondrement sans précédent engendré par le népotisme et la corruption à grande échelle.Au cœur de ce fiasco,plane l'ombre du général Moussa Diawara qui a mis en place un système mafieux basé sur le clientélisme au détriment de la compétence et du mérite. Africa-Kibaru fait une plongée au sein de cette organisation opaque qui pervertit la mission de l'armée malienne.

Selon des sources concordantes au niveau d'un officier de défense d'une chancellerie occidentale au Mali sous couvert d'anonymat,les sortants du prytanée militaire de Kati ont pris en otage l'armée malienne en transposant leurs guéguerres d'école de gamin au sein de l'armée en la rendant ridicule aux yeux du monde entier.Plusieurs officiers de cette école d'enfants de troupe du Mali sont en conflit pour des questions de personnes.Grace à la proximité du général Moussa Diawara avec le président IBK,ils occupent tous les postes stratégiques et sensibles du pays sans aucune compétence avérée.

DES INFILTRÉS DU GÉNÉRAL MOUSSA DIAWARA AUX POSTES SENSIBLES ET STRATÉGIQUES DU PAYS


Le patron des services de renseignement le général Moussa Diawara a placé ses pions dans les postes sensibles:
-le ministre de la sécurité
-La directeur de la sécurité d'état
-le chef d'état major particulier du président de la république
-l'aide de camp du président
-le chef d'état major de la gendarmerie
-le chef d'état major de l'armée de terre
-le chef d'état major de l'armée de l'air
-le DMHTA
-le DRH-MDAC
-le DGM
-le EMP
-l'Adjoint du chef d'état major de la garde républicaine
-le DCSSA
-le DASA
-le DGGN
-3 postes d'ambassadeurs
-le directeur de l'Ageroute
-2 gouverneurs de région
-le directeur CNJ
-l'Aide de camp du premier ministre
-3 commandants des zones militaires
-17 postes d'attachés militaires dans les ambassades du Mali à l'étranger
-18 postes dans les ministères
-14 généraux tous sortants du prytanée militaire dont 7 ne détiennent pas de bac ni diplômes d'écoles de guerre.

LE PRYTANÉE MILITAIRE,UNE ECOLE MILITAIRE REMPLIE D’ENFANTS GÂTÉS ET SOUVENT ALCOOLIQUES DES DIGNITAIRES SUCCESSIFS DU MALI

La quasi totalité de cette école de troupe est composée d'enfants de dignitaires des régimes successifs au Mali.Souvent en échec scolaire,ces enfants gâtés et alcooliques pour la plupart n'ont jamais connu de galère dans leurs vies.L'influence du général Diawara sur ces officiers a fait créer une véritable tentacule qui s’immisce dans la sphère politique pour en prendre le contrôle comme une vraie mafia.C'est ainsi qu'avec l'arrivée du président IBK,38 femmes épouses de ces officiers sortants du prytanée militaire se sont retrouvées dans l'arène politique avec une association dénommée 'Association des femmes des camps' dirigée par la femme du général Moussa Diawara (patron des services de renseignement) au profit du candidat IBK avec les moyens de l'état mis à leurs services par la hiérarchie militaire.

HAMADY SANKARE DIT ZÉ,UN ANCIEN REPRIS DE JUSTICE TRANSFORMÉ EN OPÉRATEUR ECONOMIQUE POUR GÉRER LES INTÉRÊTS FINANCIERS DE LA FAMILLE PRÉSIDENTIELLE ET DU CHEF DES SERVICES SECRETS

Hamady Sankaré dit zé,un délinquant financier qui a séjourné à la grande prison de Bamako pour détournement de fond est un pion important dans le système mis en place par le général Moussa Diawara.Il détient le monopôle des marchés d'équipements militaires au Mali avec une société co-dirigée par le fils du président IBK Bouba Keita et le général Moussa Diawara.De part sa place de privilégié,Hamady Sankaré a fait revaloriser les anciens radiés du prytanée militaire.

DES MILITAIRES PROFESSIONNELS EXPÉRIMENTÉS MAIS MARGINALISÉS PAR LE CLAN DES SORTANTS DU PRYTANÉE AVEC LA COMPLICITÉ DE LA FAMILLE PRÉSIDENTIELLE ET DU GÉNÉRAL DIAWARA

Compte tenu de tout ce qui précède,les militaires professionnels qui constituent les officiers sacs à dos,les sous officiers et les soldats se trouvent ainsi marginalisés et malmenés par les sortants du prytanée militaire qui les considèrent comme des moins que rien. Découragés et démotivés par cette injustice,ces militaires souvent en première ligne ont complètement baissé le bras et regardent les défaites en série des forces armées du Mali sans rien faire.Dans leur confidence,ils espèrent tous un changement de régime afin de mettre fin à cette spirale de défaite militaire des FAMA et de la mauvaise gestion du pays.
Dans un pays en guerre comme le Mali en proie à des difficultés sécuritaires et au risque de partition du pays,diviser l'armée par le népotisme et la corruption au profit d'une élite est plus que suicidaire.Pour relever les défis auxquels il fait face ,le Mali a besoin d'une armée professionnelle,compétente et surtout motivée
Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :