LA COUR SUPRÊME DU KENYA VIENT D’ANNULER LES RÉSULTATS DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE ET ORDONNE LA TENUE D’UN NOUVEAU SCRUTIN

Le 05 Août dernier, après la réelection de Uhuru Kenyatta avec 54,27 % à la tête du Kenya, l'opposant Rahila Odinga avait déposé un recours en annulation devant la cour suprême pour dénoncer les fraudes massives qui ont entaché le déroulement du scrutin.Une marche de l'opposition organisée pour s'opposer aux résultats proclamées a été réprimée dans le sang avec plus de 21 morts.
Ce vendredi 1er septembre, la cour a rendu sa décision en prononçant l'annulation du scrutin.Selon le juge David Maraga, "l'élection n'a pas été en accord avec la constitution, des irrégularités et illégalités ont affecté l'intégrité du scrutin".Un nouveau scrutin doit être organisé dans les 60 jours.La décision n'a pas été prise à l'unanimité, sur les 7 juges membres de la cour, 5 étaient favorables à l'annulation contre 2 qui ont publiquement indiqué leur opposition.
L'opposant Raila Odinga a déclaré que "c'est un jour historique pour le peuple Kenyan et par extensions pour les peuples du continent africain" où souvent la volonté du peuple est ignorée par des fraudes massives.Le président sortant Uhuru Kenyatta s'est dit en désaccord avec la décision de la cour suprême mais affirme la respecter.
Cette décision de la cour suprême du Kenya est un message d'espoir pour l'Afrique, elle démontre qu'une justice indépendante peut sauver la démocratie. Elle jette aussi le doute sur l'impartialité des observateurs étrangers qui avaient pourtant validé et salué le déroulement du scrutin au Kenya

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :