CANDIDATURE DE HAROUNA SANKARA, LE POUVOIR MENACE DE BLOQUER L’ATTRIBUTION DES 150 HECTARES PROMIS AU RELIGIEUX HAIDARA.

Les présidentielles de 2018, marquées par une proliferation de candidatures folkloriques dont celle du maire-marabout HArouna Sankaré , sèment le trouble entre le religieux Haidara et la famille présidentielle qui voit la main de Haidara derrière cette candidature.La réunion du bureau politique national du RPM du 15 avril a été l'occasion pour les barons du regime de proférer des menaces et insultes à l'endroit du religieux Haidara.

Au cours de la dite réunion, plusieurs membres du bureau politique du RPM ont vidé leurs sacs contre le prêcheur Haidara en le traitant de menteur, manipulateur et d'irresponsable.Selon eux, Haidara avait donné des garanties à la famille présidentielle et au RPM sur l'accompagnement de toutes les têtes d'affiches du haut conseil islamique dont Harouna Sankaré afin de supporter IBK aux élections présidentielles de juillet 2018 même en cas de consigne contraire du chérif de Nioro.

Le plus difficile à digérer a été le silence de Haidara autour de la candidature de Harouna Sankaré qu'il avait pourtant rencontré plusieurs fois avant que ce dernier n'annonce officiellement son intention de se présenter aux présidentielles.Pour la famille présidentielle, Haidara se devait non seulement de le dissuader, mais aussi d'informer le président IBK avant l'annonce de Harouna Sankaré. En guise de représailles,les cadres du bureau politique national du RPM affirment à l'unanimité que la délivrance des documents des 150 hectares promis par IBK à Haidara, doit attendre la fin des élections au motif que le prêcheur Haidara n'est pas crédible dans ses engagements.En outre, selon les propos d'un député RPM rapportés au bureau politique national,le prêcheur Haidara a déjà commencé discrètement des négociations avec le président de ADP-MALIBA pour une alliance.

Enfin le bureau politique du RPM a demandé à ses organes de presse de déclencher une campagne de décrédibilisation à l'encontre de Harouna Sankaré pour que les maliens ne confondent pas sa candidature avec l'islam.
L'intrusion des religieux dans l'arène politique est une situation inquiétante pour le Mali qui se trouve dans une position très difficile engendrée par la mauvaise gouvernance du pouvoir sortant. L'élite religieuse,incapable de défendre le peuple pris en otage par le pouvoir, ne roule finalement que pour ses propres intérêts au détriment du peuple qu'elle prétend défendre au non de l'islam.

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :