APRÈS LA GRANDE MANIFESTATION CONTRE LA RÉVISION CONSTITUTIONNELLE, LE PRÉSIDENT IBK POUSSÉ PAR LES EXTRÉMISTES DU RPM CONSULTE MOUSSA TRAORE ET S’INSTALLE DANS UNE POSTURE DE CONFRONTATION FACE À SON PEUPLE

 

Le projet de révision constitutionnelle initié par le président IBK et massivement contesté par la population, continue d’occuper le devant de l’actualité politique du pays.D’un côté les partis politiques de l’opposition toute tendance confondue, la société civile et le puissant syndicat des travailleurs, de l’autre côté le président IBK et son parti le RPM puisque au sein même de la majorité présidentielle, les défections se multiplient pour prostester contre le projet présidentiel.

La réussite de la manifestation qui avait mobilisé une marée humaine dans les rues de bamako a permis d’obtenir le report de la révision sans que le pouvoir y renonce.La contestation s’est propagée dans les régions ainsi qu’à l’étranger notamment en France, aux Etats unis au Canada etc….

Un noyau dur composé d’extrémistes du RPM continue dans le jusqu’au- boutisme et place le pouvoir dans une logique de confrontation face au peuple.C’est ainsi que Terata a organisé une réunion du bureau politique du RPM à l’issue de laquelle il affirme je le cite : ‘ la révision constitutionnelle aura lieu quoi qu’il arrive ‘.

Le président IBK convaincu par l’aile dure de son parti se lance dans une série de consultation.Quatre généraux de l’armée dont Salif Traoré, Moussa Keita ,Diawara et Ndaou Bamba sont récus à Sébeninkoro pour s’assurer de leur loyauté, après le président s’est rendu au domicile de l’ex président dictateur Moussa Traoré pour une réunion à huit clos avec plusieurs chefs militaires.Pour mémoire Moussa Traoré avait connu la même vague de contestation qui l’avait finalement balayé du pouvoir.

La présidente de la cour constitutionnelle Manassa Danioko s’est aussi déplacée à sébéninkoro pour échanger avec IBK sur la marche à suivre pour le projet de revision de la constitution.

Il faut rappeler que personne ne connait à l’avance l’issue de ce bras de fer entre un président de plus en plus impopulaire et lâché par la majorité de ceux là même qui ont massivement voté pour lui  en 2013 et qui aspirent aujourd’hui au changement.

Africa- kibaru

 
Facebook Comments

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :