APRÈS LA DÉMISSION DU GÉNÉRAL MOUSSA SINKO COULIBALY,L’INQUIÉTUDE GRANDIT AU SEIN DE LA HIÉRARCHIE MILITAIRE

 
Quelques jours après la démission du Général Moussa Sinko Coulibaly,la méfiance s'installe chez les officiers de l'armée Malienne, des Généraux inquiets s'activent en coulisse pour faire face à toute éventualité.
C'est ainsi que dans la nuit du 04 au 5 décembre, une réunion secrète a eu lieu au domicile du Général Oumar Ndaou afin d'évaluer la situation sécuritaire et politique du pays.Sous la direction des Généraux Moussa Diawara et Bemba Moussa Keita, les officiers de la première promotion de l'Emia de kati étaient venus nombreux à cette réunion.
Il faut rappeler que ces officiers occupent la quasi totalité des postes de responsabilité dans la hiérarchie militaire.La démission de Moussa Sinko les inquiète énormément.Selon eux, Sinko Coulibaly proche de l'ex chef de la junte de Kati le capitaine Sanogo, est réputé être un homme à complot.Privilégiés et riches pour la plupart grâce aux largesses du président IBK,les officiers présents à la réunion pensent q'ils doivent protéger leurs arrières dans cette république instable du fait de la mauvaise gouvernance du président IBK.
 
Au terme de leur réunion, il a été décidé d'infiltrer la promotion du Général Moussa Sinko afin d'être informé des faits et geste du dit Général.Certains officiers pensent qu'il serait souhaitable de solliciter les services de Boubeye Maiga pour mêler le Général Sinko dans un scandale afin de le neutraliser définitivement.Par ailleurs les officiers de l'EMIA de Kati estiment qu'en cas de renversement tragique du régime IBK,ils risquent d'être sacrifiés par les jeunes officiers de l'armée qui ne bénéficient pas des générosités du président IBK .Certains vont plus loin en affirmant qu'ils doivent anticiper le renversement du pouvoir au lieu de subir les représailles d'une autre promotion plus jeune.Les Généraux Bemba Moussa Keita et Moussa Diawara sont cités pour être les responsables de cette junte.

 

 
D'autres rencontres sont prévues dans les jours à venir.Cette scission au sein de l'armée qui est la résultante de la fallite du pouvoir IBK, n'augure pas d'un avenir meilleur pour la démocratie Malienne.Le président IBK massivement contesté au sein de la population reste le seul capable d'éviter cette situation apocalyptique en renonçant à un second mandat pour sauver le Mali qu'il dit tant aimer.
Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :