APRÈS LA DÉCLARATION AUDIO DU PÈRE DE RAS BATH,LE PREMIER MINISTRE, LE MINISTRE DE LA JUSTICE ET LES BARONS DU RPM SE COALISENT POUR DÉBARQUER LE MINISTRE BATHILY DU GOUVERNEMENT

Après sa déclaration audio à Koutaila en faveur de son fils Ras Bath, le ministre Bathily fait face à une coalition composée du premier ministre, du ministre de la justice et des barons du RPM, ces derniers jurent de le faire débarquer du gouvernement.

Le ministre de la justice Mamadou Ismaël Konaté qui était parmi les personnes visées dans la déclaration audio du ministre Bathily, a très mal pris les propos de son homologue.Très en colère au cours d'un entretien avec le premier ministre Maiga, Mamadou Konaté a dénoncé l'attitude de Bathily qu'il considère déloyale et indigne d'un responsable.Il demande au premier ministre de tout faire pour renvoyer Bathily du prochain gouvernement.Selon des sources bien informées, le premier ministre a promis de s'entretenir avec le président afin d'obtenir le renvoi de Bathily.

Dans sa logique de représailles contre les Bathily, le ministre de la justice a saisi l'opportunité dans l'affaire du mariage d'un marabout qui a défrayé les chroniques ces derniers temps,pour pousser le procureur de la commune 4 à porter plainte contre Ras Bath.Ce dernier avait vivement dénoncé les agissements du procureur dans la gestion de cette affaire.Deux avocats proches du ministre de la justice ont assisté le procureur dans la rédaction de la plainte contre Ras Bath, les journalistes Sax et Yalkoue ainsi que le directeur de la radio Renouveau FM.

Plusieurs cadres du bureau politique national du RPM ainsi que certains ministres affirment que Bathily n'a jamais été un soutien pour IBK.Ils ajoutent que le ministre et son fils roulent pour l'opposition et qu'ils sont les vrais ennemis du président IBK. Boubeye Maiga avait d'ailleurs confirmé aux barons du RPM ( pendant la visite du président à Kayes ) le renvoi de Bathily du prochain gouvernement.

A l'approche de la fin de mandat du président IBK, l'ambiance est de plus en plus électrique au sein du pouvoir, des langues se délient dans la majorité pour dénoncer l'échec du pouvoir face aux défis que le pays connait.Après le départ du conseiller à la communication du président Racine Thiam et la déclaration du ministre Bathily, on n'est pas à l'abri d'autres défections dans les jours à venir.

Africa-Kibaru

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :