AFFAIRE DES ÉQUIPEMENTS MILITAIRES: LES BUREAUX POLITIQUES DU RPM ET DE L’ADEMA VOLENT AU SECOURS DE BOUBEYE MAIGA AFIN QU’IL ÉCHAPPE À LA JUSTICE

Au cours de sa réunion du jeudi 09 avril 2020, le bureau politique national du RPM a statué sur la requête du ministère de la justice relative aux dossiers des équipements militaires.

HAUTE COUR DE JUSTICE OU JURIDICTIONS DE DROIT COMMUN ? LE BPN DU RPM FAIT OBSTRUCTION POUR TENTER DE SAUVER BOUBEYE MAIGA

Accusé d'atteinte aux biens publics dans le dossier des équipements militaires, l'ancien premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga fait l'objet d'une requête du ministère de la justice auprès du parlement, pour l'ouverture d'une enquête parlementaire ou le dessaisissement de la haute de justice afin que l'ancien premier ministre soit traduit devant les juridictions de droit commun.

Selon plusieurs sources concordantes et vérifiées, au terme de sa réunion du 09 avril dernier, le bureau politique national du RPM a instruit aux députés RPM membres de la haute cour de justice , de ne pas donner une suite favorable à la demande du ministère de la justice.L'ancien premier ministre a été informé de cette décision par le BPN du RPM rejoint dans ce sens par le bureau politique de l'ADEMA.

Soumeylou Boubeye Maiga a adressé sa gratitude aux deux instances dirigeantes des partis politiques cités pour leurs soutiens dans sa lutte fratricide contre le président IBK et son clan 

Face à la détermination du ministre de la justice Malick Coulibaly et de ses collaborateurs, cette affaire des équipements militaires risque certainement de créer de très fortes turbulences au sommet de l'état 

Africa-Kibaru 

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :